®
Le faisan vénéré (Syrmaticus reevesii)


Je marche doucement. Je pose un pied, puis l'autre
Au milieu de mes poules qui s'en vont comme apôtres.
Je veux dire par douzaine. Je balance ma queue
Fort longue, près de deux mètres. Je reste gracieux.

Mes poules vont et viennent. Elles grattent la litière
Peu épaisse en forêt, car le sol est calcaire.
La futaie est très claire. Le taillis est absent.
Les épillets des canches se penchent en retombant.

Mes poules mangent des graines, des insectes menus.
Moi, je ne trouve rien qui vaille pour mon menu.
Puisque je viens de Chine, il me faudrait du riz.
Ma mangeoire ne contient que du maïs rassis.

Une poule s'inquiète. Une mouche la pique.
Aussitôt je m'envole. Je crie. C'est la panique.
Les cochons, les renards, les biches et les faons
Prennent peur, quittent les lieux. Faites-en donc autant !

*