®

L’uchronique des Pâtures…




Flamant rose* se voyait tout en haut de l’affiche.
Il prenait des postures et montrait ses ratiches
Dont on voyait ainsi qu’il les avait fort longues
Et dans l’œil un éclat, quand pour tromper son monde,
On lui fait des promesses qu’on sait ne pas tenir
Et voudrait qu’il y croit quand on fait que mentir.

Flamant rose avançait comme ceux de sa race
En écartant les ailes, fier, mais laissant la trace
De ses pieds dans la boue, la fange ou le limon
Dont on espère les voix, mais qu’on trouve trop con
Pour ne rien proposer, à tous ces inutiles,
Que seule la perspective d’un vote qu’on dit utile.

Flamant rose trahissait d’avance ses partenaires
Des autres partis verts, qui croyaient dur comme fer
Qu’ils pourraient se goinfrer comme parlementaires,
Être un groupe à la chambre, et surtout laisser faire
Les choses comme elles viennent. Tous ces thuriféraires
Quand viendra le partage, n’auront plus rien à traire.

Flamant rose disait qu’il n’était pas dangereux
Pour ceux de la finance qui resteraient heureux
De regarder de haut ceux qui crèvent aux Pâtures
De faim, la gamelle vide, de froid, dans leur masure,
Pour autant qu’ils acceptent davantage de rigueur
Et admettent que l’argent ne fait pas le bonheur.

Flamant rose n’était rien qu’un sale gauche de riche
Qui se croit tout permis. Le peuple est une bonniche
Que l’on peut renverser comme le fit Boute-en-train**
Ex-futur président, maquereau des putains,
Mais jamais condamné pour ces comportements
Par celui qui voudrait qu’on l’élise président.

Flamant rose, c’est Virus***, en pire, pour le malheur
Du peuple des Pâtures qui, lorsque viendra l’heure
Que le traître se découvre, mesure sa félonie…
Il sera bien trop tard. Ce sera l’agonie.
Elle frappe tous les pays de l’Euromembrement
Pillés par les banquiers tous copains de Flamant.

27 mars 2012 / «® / ©»




*Flamant rose est le candidat du parti des Bœufs. Il n'est ni socialiste, ni de gauche.
**Boute-en-train est l'ancien patron du FMI (Foutre, Machination, Ignominie) tombé pour proxénétisme aggravé, agression sexuelle, viol présumé, saloperies diverses et variées, mais toujours libre de circuler, de parler et de salir nos esprits. Il n'est ni barbu, ni basané et n'a aucune apparence religieuse.
***Virus (Sarkos Ui) n'est, en apparence, déjà plus président des Pâtures.