®
Le temps, c'est cool !


Il y a ben longtemps qu' mon mari m'a quittée.
Il y a ben longtemps que je suis esseulée.

Sam'di après-midi, il était ben vivant.
Mais dimanche matin, on l'avait enterré.

Lundi, à peine bouclé, j'aurais un bel amant.
Dans mon lit, pour moi seule, vendra me caresser.

Mardi, potron-minet, s'il est un bon amant,
Je lui demanderai s'il veut ben m'épouser.

Et mercredi, dès l'aube, on publiera les bans.
Parce que je n' veux pas vivre ainsi dans le péché.

Jeudi avant midi, les cloches f'ront du boucan.
Le maire et le curé nous auront ben mariés.

Vendredi, de bonne heure, s'il n'est pas fainéant.
Vendredi, dès l'aurore, il ira travailler.

Samedi, sur le tard, me ramènera l'argent.
La semaine, on n' peut point la passer qu'à s'aimer.

Dimanche, jusqu'au soir, on fera des enfants.
On ne se lèvera que pour aller dîner.

Ce mari-là, je crois, j' le garderai longtemps.
Aussi longtemps qu' la vie le garde en bonne santé.

Mais s'il est comme l'autre, si c'est un mécréant.
Je le jure devant Dieu, y passera pas l'année.