®
Personne n'est sûr de rien



Ne vous étonnez pas si la Pythie demeure
Silencieuse et muette pendant l'entre-deux tours.
Elle a un mauvais rhume et m'a dit sans détour,
Qu'au seul mot de sondage, assurément, elle meurt.

Les Sibylles, quant à elles, ont pris la clé des champs
De courses de chevaux, donnent les résultats
Bien après l'arrivée et c'est bien rassurant
Qu'il y ait des Augures qui ne se trompent pas.

Et si l'incertitude devait ronger vos sangs,
Ne comptez pas sur l'oie ou sur ce qu'elle pressent.
Et que d'aucuns disent loup et mouton, c'est pareil,
Adressez-vous alors à Madame Soleil.

L'oie rieuse (Anser albifrons) / 30 avril 2002 / «® / ©»