®
Riantec


La vase a la couleur de la mer
Et la mer qui remonte s'envase.
C'est pour mieux noyer le goémon
Et pour que les bernaches perdent pied.

C'est alors qu'elles se mettent la tête sous l'eau
Pour se dire des gros mots
Et se faire des grimaces dans le dos.
C'est alors qu'elles se mettent la tête sous l'eau
Pour se dire des gros mots
Et se faire des grimaces dans le dos.

La vase a la couleur de la mer
Et la mer qui remonte s'envase.

Les nuages glissent à plat sur la mer
Et la mer qui descend les efface.
C'est pour dévoiler le goémon
Et pour que les bernaches aillent nu-pieds

C'est alors qu'elles cancanent à qui mieux mieux
Marchent à la queue leu leu,
Et remuent leur petit bout de queue.
C'est alors qu'elles cancanent à qui mieux mieux
Marchent à la queue leu leu,
Et remuent leur petit bout de queue.

Les nuages glissent à plat sur la mer
Et la mer qui descend les efface.

Le vent ride et refroidit la mer
Et la mer qui l'ignore s'étale.
C'est pour défroisser le goémon
Et pour que les bernaches pousse-pied.

C'est alors qu'elles s'envolent à tire d'ailes
En V se font la belle
Et s'entremêlent au loin pêle-mêle.
C'est alors qu'elle s'envolent à tire d'ailes
En V se font la belle
Et s'entremêlent au loin pêle-mêle.

Le vent ride et refroidit la mer
Et la mer qui l'ignore s'étale.