®
À la ramasse !


Alors, j'lui ai dit mon p'tit père,
C'est pas l'moment qu'on désespère
C'est pas parce qu'il y a des salauds
Que toute ta vie, elle tombe à l'eau !

Alors, j'lui ai dit mon bonhomme
C'est p'têt dans la nature des hommes
D'être des cons, pas faire de pause,
Mais ça n'vaut pas une psychose !

T'as p'têt raison, mais je n'marche plus
Toutes ces combines, j'en ai ras l'cul.
Qu'on manifeste, mille dans la rue
Les politiques s'assoient dessus.

C'est comme nos votes, sortis des urnes
Les élus s'en battent les burnes
Ils font semblant d'être taciturnes
Tous godillots dans leurs cothurnes.

Sont prêts à tout, pour les patrons,
Pour leur image et leur pognon,
Faut être moderne et dans le trognon
Les réformes, on t'les fait profond !

Alors j'lui ai dit, mon p'tit gars
On n'te d'mande pas d'marcher au pas
Mais avant qu'on ne s'ankylose
Faut quand même faire bouger des choses

Alors j'lui ai dit, mon p'tit pote
Je sens qu'on nous fait un despote
Les médias lui font tous son lit
Et ils diront qu'on l'a choisi !

T'as bien raison, sauf sur un point
Sont tous mortels, même ce sagouin
Un salaud mort, un salaud de moins
Ça permet de regarder plus loin.

S'ils avaient peur, juste un instant
S'raient démocrates bien plus souvent
Faudrait leur dire qu'il n'est plus temps
De nous prendre pour des indigents.

De nous pourrir, nos jours, nos nuits
Jusqu'à la mort ; notre pauvre vie
Ou bien, sinon, trop abrutis
Leur décompterons les abattis…

Alors j'lui ai dit : peace and love
Faudrait qu't'aie une kalachniquove
Ou bien une ceinture de Semtex
Sur la capote autour du sexe

Alors j'lui ai dit pour l'instant
T'es baisé et t'es impuissant
On t'a toujours pris pour une poire
Et n'offert que du désespoir…