®
Qu'est-ce pet rance ?



L'équipe des moutons et Zibeline Zébrâne
Ont donc été battus par celle des phoques moines ;
Éliminés, de fait, de la coupe du Monde.
Le peuple des pâtures ne fera pas la ronde.

Maintenant, il est temps pour moi de vous confier
Ce que l'un des joueurs m'avait dit en secret
Avant que ne débute cette compétition
Et qui coïncidait avec les élections
Qui verraient le Bélier partout plébiscité
Et le Loup rejeté parce qu'il aurait crié :

Haro sur l'immigré !
____________________Le seul qu'il l'aurait fait ?

« Le pays des pâtures est un pays de merde.
Je ferai tout, c'est sûr, pour que l'équipe perde.
Je ne serai pas seul. Beaucoup pensent comme moi.
Vous ne comprenez pas ? Je vais vous dire pourquoi.

Quand nous fûmes sacrés champions de l'Univers,
Partout sur les pâtures, on loua nos couleurs,
Nos races, nos sangs divers qui faisaient des pâtures
Et des bêtes qui broutent, les meilleures, les plus fortes,
De celles que l'on redoute.

Naïf, j'imaginai que notre renommée
Aurait des retombées sur mes frères de couleur
Qui souffrent d'ostracisme quand il s'agit pour eux
De trouver un emploi, un poste, une situation,
Une place à l'école…

___________________Ostracisme n'est d'ailleurs
Qu'un bien doux euphémisme, car c'est le mot racisme
Qui vaudrait mieux, je crois.

___________________Suspicion convient bien :

Tous revendeurs de colle, de plantes interdites,
Incendiant des carrioles ou bien des lieux de culte
Où Vautour va prier...

___________________Le plus souvent incultes,
Ne sachant pas bêler ou bien quand ils le font,
Souvent leurs mots dérapent ; dépensant leur pognon
Uniquement pour la sape…

___________________On utilise parfois
Le mot xénophobie alors qu'ils appartiennent
Comme les moutons aussi au peuple des pâtures.
N'en sont point étrangers au regard de la loi
Qui s'applique plus durement s'il arrive, d'aventure,
Qu'ils volent un chardon, qu'elle ne s'appliquera
Au mouton de race pure qui détourne un wagon
De gazon parfumé.
___________________Les juges sur les pâtures,
Aux moutons, sont cléments…

Mais, las ! j'attends encore que les mots qu'on criait
Dans les prés, souvent fort, fassent le moindre effet
Sur le comportement des moutons et des bœufs
Á l'égard de nos frères pour qu'ils ne désespèrent
Des moutons et des bœufs pendant encore longtemps.

Aussi, je vous le dis, l'équipe est bien d'accord.
Elle se donnera la mort et elle sera bannie
Du pays des pâtures.
________________Mais, on s'en fout, tant pis !
»

Le nez dans l'encolure, tous les moutons pleuraient.
Je n'eus pas de pitié.

L'hirondelle des fenêtres (Delichon urbica) / (11 juin 2002) / «® / ©»