®
Parité



Le peuple des pâtures, quasiment sans murmure,
Unanime accepta, qu'aux futures élections
Pour l'état, les régions, il y eût des candidates
En nombre au moins égal au nombre de candidats.
L'affaire ferait date...
____________________D'ailleurs il était temps,
Proclamaient tous les mâles. Il n'était plus normal
Que le sexe dit faible fut sous représenté
Dans les hautes assemblées
Où sur le prix du seigle ou celui de l'avoine,
Il fallait statuer ou encore décider
De leurs taxes en douane.

Les brebis prétendantes furent donc convoquées.

« Pour vous identifier...
De manière évidente des brebis ordinaires,
Il vous faudra porter et de belle manière,
Un chapeau, le plus grand que vous pourrez trouver,
Écrivit le Bélier. Sinon, c'est évident,
Vous inscrire sur nos listes, on ne le pourra pas.
Et ce serait bien triste. On vous regrettera.
»

Les moutons firent en sorte que la salle du congrès
Fut équipée de portes étroites, rabaissées.
Les brebis chapeautées ne pouvaient pas rentrer.
Celles qui se décoiffaient furent toutes refoulées.

Et faute d'impétrantes, la parité, bien sûr,
Des listes, fut absente, partout sur les pâtures.

L'hirondelle des fenêtres (Delichon urbica) / (6 juin 2002) / «® / ©»