®
L'insurrection molle !



Les brebis dominantes qui avaient mis la main
Sur toutes les pâtures, les trèfles et les regains,
Critiquèrent, du loup, son programme malsain
Au plan économique. L'une d'elles, au parfum
Me glissa : « C'est parce que le loup le vaut bien ! »
Et changeant de sujet : « Quel est donc le shampoing
Que vous utilisez pour que vos plumes brillent ?
Regardez ma toison, on dirait une guenille,
Or je passe du temps à en prendre grand suint…
C'est du travail bâclé. Forcément, les gamins
Qui l'ont réalisé vivaient à l'étranger.
C'est des crèves la faim, presque fanatisés,
Qu'on fait venir par train ou par bateaux entiers,
Nous remercient à peine qu'on leur donne un métier.
Ceux qui travaillaient bien, nous coûtaient bien trop cher…

Une coupe, un biscuit ?… Mais, servez-vous, ma chère !

Avez-vous vu la boucle qu'on m'a mis à l'oreille,
C'est un modèle unique que je porte à merveille.
Et allez-vous aussi, chez Blaireau, le coiffeur ?
Moi, j'y vais tous les jours et ça me prend des heures.

Comment voulez-vous que, dans ma vie trépidante,
Je le dis, un enfer, pire que celui de Dante…

Comment voulez-vous que je trouve encore le temps
De présider les conseils d'administration
De mes sociétés où (et j'en ai tant et tant)
Je compte et je recompte mes nombreuses actions,
Moins qu'hier, je l'espère, et davantage demain…


Je ramassai ma plume et m'envolai soudain,
Quittant ces bêtes en Cour, si sûres que leur richesse,
Si durement acquise grâce au travail des autres
Payés à coups de trique, leur permit qu'elles se vautrent...
Qu'elles réclament aussi un titre de noblesse
Au berger qui gardait tous ces Pâristocrates,
Veillait sur le commerce et sur le cours des pommes
D'or qu'il fondait en lingots et en grosses sommes…
Tant mieux qu'elles s'arrangeassent avec les démocrates !

Que le loup soit élu président des moutons
Et qu'il impose aux peuples jusqu'à sa dictature,
Il leur faudrait quand même brouter sur les pâtures,
Faire tourner les usines de graines de gazon.
Les riches ont le pouvoir, savent qu'on le respecte,
Les élus de tous bords mangent dans leurs gamelles
Et promettent, récurrents, de baisser la gabelle…
Tous n'ont peur de rien, sauf de l'action directe.

L'oie rieuse (Anser albifrons) / 2 mai 2002 / «® / ©»