®
Fusible



Ragondin, d'évidence, était pris dans la nasse.
Avait-il compris qu'il allait à la ramasse ?

C'est trop fort de café. Serais-je déjà grillé ?
J'ai tout abandonné, mes ânes du Poitou
Et mon très bon ami, le vicomte de Chavrou.
Je suis Premier ministre, mais façon expresso.
Les élections passées, Vanneau voudra la place.

Mangouste rêve en secret d'être garde des seaux,
Au plus près des mangeoires débordant de mélasse
D'origine douteuse. Il prépare l'amnistie
Pour quelques ânes qui se seraient mal conduit,
Pour le Bélier aussi et pour tous ses amis
Pour qu'ils mangent encore à tous les râteliers.

Le peuple des pâtures s'arrange de l'amnésie,
Sinon nos chiens sont là pour bien les dérouiller.

Angora rêve d'être ministre des transhumances.
Avant il lui faudra abattre la montagne
D'origine bretonne, c'est pas gagné d'avance.

Virus se complaît à troubler la campagne :
Faucon et Céladon seront privés d'antenne
(Faucon défend la chasse, surtout en Aquitaine
Et s'oppose à Piéride qui prône le colza
Et craint que l'UMP ne le crucifèrât…)

Je dis et je répète ce qu'on me dit de dire :
Cohabiter jamais, ce serait le foutoir !
Si l'on gagne, cette phrase, Vanneau, en grand vizir,
Me la resservira au seuil de l'abattoir.



L'hirondelle des fenêtres (Delichon urbica) / (25 mai 2002) / «® / ©»