®
En direct... du droit



Les poissons du bocal qui, et c'est bien normal,
Veulent qu'on les écoute, tout le reste, ils s'en foutent,
Ce soir, se sont complus à casser tous les joueurs
Sévèrement battus par l'équipe des phoques
Par deux buts à zéro. Le contraire, par bonheur,
Les eussent faits héros… Vous avez dit loufoque ?

________________Delichon urbica (Hirondelle)
__________

Le peuple des pâtures, s'il proteste, je le jure,
Je le fais taire, pour sûr. Mes chiens et leur morsures
en feront des raclures.

________________Virus (Ministre de l'Intérieur)__________

Bélier qui me gonflait, en vantant le soccer
Où excellent ses joueurs, je lui rétorquerai
Qu'il n'est rien qu'un sucker…

________________Bison des Amériques ( ff : Frappeur frappé)__________

Le peuple des pâtures a pris, comme au billard,
Un but bien malchanceux par un lion des savanes.
Je ne suis pas paillard, mais je pense que, pour sûr,
Il dût manquer du bleu sur le bout de la queue
De Zibeline Zébrâne.

________________Ragondin (Premier ministre)
____________
Les truites du bocal qui font qu'à me casser,
Rentré sur les pâtures, direct de Corée,
Je me les fais au bleu, bien sûr, je me régale,
Même de leurs vomissures…

________________Chimère (Entraîneur)

Mes chers compâturiotes

Je suis anéannihilé et je vais par décret,
Remplacer par du noir, le bleu de nos drapeaux.
Je crois, c'est un devoir qu'on change cet oripeau.
Les pâtures sont en deuil national pour deux ans.
Refermons le cercueil, mouchons-nous dans nos gants
Jusqu'à la coupe d'Europe et virons ces salopes
De joueurs, (je les veux morts), de gauche sûrement,
Mais en Corée du Nord jusqu'à la fin des temps.

________________Bélier (Président)

Une belle défaite qui nous redonne espoir.
J'avais une peur bleue, jusques au désespoir,
Et que nos joueurs gagnent et qu'ils donnent au Bélier,
Une occasion encore, toute la gauche, humilier.

________________Flamant rose (Premier ministrable si…)

L'hirondelle des fenêtres (Delichon urbica) / (11 juin 2002) / «® / ©»