®
Le tabac d'Espagne (Argynnis paphia)



Sachez que le grand mars vous aura bien trompé
En vous racontant toutes ses billevesées…

Sachez, son nom latin désigne les trompeurs.

Toujours furax, lui ? Mais quel fieffé menteur !
S'il est vrai qu'il se plaît parfois sur les charognes,
Il aime surtout les fleurs qui sentent la Cologne

Á l'instar du grand mars, je suis toujours pressé.
J'aime les allées des forêts ensoleillées
Que je parcours de framboisiers en framboisiers,
De mûriers en mûriers, de fraisiers en fraisiers...
Á peine posé, déjà, je me suis envolé.
Il vous faut courir vite pour bien mal m'observer.

Mortels que vous êtes !
____________________ Qu'avez-vous dans la tête ?

Pensez-vous qu'Argunnos ou Vénus permette,
Fut-elle papillonne, d'admirer sa beauté ?

Attendez qu'au menton vous pousse le duvet !

Quant à me capturer, c'est au stade chenille
Qu'il vous faudra le faire et bien sûr m'élever
De feuilles de violettes au parfum de vanille.
Au stade nouveau-né, vous me relâcherez
Afin que je retrouve mes allées en forêt
Sur lesquelles vous flânez...

__________________Vous n'êtes jamais pressé ?

*