®
La Berdouillette tumescente


Au pays des Pâtures, il y avait un prophète
Dont on devinait bien qu'il était malhonnête,
Intellectuellement parlant, bien entendu,
Puisque pour les embrouilles, certes, il fut entendu
Par des juges, des experts et divers auditeurs
Curieux pour ses talents de prévaricateur.
Mais souvent dans la Merd, ça le laissait de marbre.
Il savait la forêt qui cacherait son arbre ;
De ce point de vue-là, c'eût été un cas rare :
Ou qu'on le dénonçât ou qu'on fit tintamarre.

Au pays des Pâtures, il avait conseillé
Un ancien président, juste avant le Bélier*,
Qui devait s'appeler… Teigne la nomade**,
Et avait laissé les Pâtures dans la panade.

Suricate***, c'est le nom de ce prophète expert.
Il savait tout sur tout et, comme Dieu le père,
C'était un intrigant d'une rare arrogance
Qui chiait plus haut que le cul qui lui sort de la panse.

Il fut un temps de gauche et même le mentor
De Flamant4*, de Dorade5*, au moins jusqu'à la mort
De Teigne la nomade, d'un cancer ignoré
Du peuple qui le croyait encore en bonne santé.

Mais il était de droite et ne le savait pas.
Il l'apprendrait plus tard quand sonnerait le glas
De la gauche redéfaite par Virus6* triomphant
Faisant une hécatombe même des éléphants.

Le temps que l'on oublie ses quelques implications
Dans des affaires louches de vente de canons,
De trafic de devises, de voyages en avion,
De repas somptueux, de rémunérations,
De faux en écriture, d'abus de biens sociaux,
Et qu'on ne l'a pas dit, même de dégâts des eaux,
Suricate entra dans une grosse commission
À laquelle Virus confia une mission :

Retrouver la croissance de l'ers et du gazon
Et le pouvoir d'achat des bœufs et des moutons.

Au terme de quelques mois passés à glandouiller,
Puisque les solutions étaient déjà bouclées,
Suricate présenta trois cents propositions.
Les poissons du bocal, à quelques exceptions,
Étaient fort unanimes pour louer ce rapport
Qui mettrait les Pâtures dans le sens de l'effort.

Les bœufs et les moutons allaient enfin en chier.
Jusqu'à leur dernier souffle, ils devraient travailler,
Faire des petits boulots précaires et mal payés,
Jamais au même endroit et sans sécurité.

Déréglementations et privatisations
À tout crin, à tout va, auraient vite raison
De quelques résistants soucieux de la santé
Ou de l'éducation. Ils en seraient privés.
La croissance retrouvée se ferait, c'est tout bête
En permettant aux bœufs de tirer des charrettes
Partout dans la nation où paissent les moutons
Pour qu'ils puissent, dans l'instant, aussitôt qu'ils voudront,
Se faire tondre la laine, car bientôt les tondeurs
Seraient aussi nombreux que le sont les coiffeurs.

Suricate rabâchait le credo libéral :
Les pauvres bientôt privés de justice sociale
Profiteraient un jour, et ce serait normal,
Des bienfaits d'une société plus équitable.
Mais faudrait qu'ils acceptent de gagner beaucoup moins
Et de travailler plus, de renoncer aux soins
Ou bien à la retraite, aux avantages sociaux.
Ce sont des privilèges tout à fait anormaux
En période de crise qui frappe les Pâtures.
La bourse qui part en couille et en déconfiture.
Supprimons les clôtures qui entourent les champs.
Du pays des Savanes, importons des migrants.
Augmentons la pression par la peur du chômage,
Nous aurons des esclaves pour la fin de nos âges.

" Voilà bien énoncées nos règles de société
Qu'il nous faut imposer avec ténacité.
Quelle que soit désormais la couleur politique
De la majorité aux affaires publiques :
Il ne faut rien changer. Les pauvres auront leur dû :
Un croûton de pain sec et notre pied au cul !
"

Virus pourrait bientôt, debout sur son balcon
Contempler et jouir, comme le faisait Néron,
Du joli champ de ruines d'une société parfaite
Que lui soumettait, là, Suricate le prophète.

26 janvier 2008 / «® / ©»



* Bélier est un ancien président des Pâtures.
** Teigne la nomade aussi.
*** Suricate est un intrigant d'une rare arrogance qui chie plus haut que le cul qui lui sort de la panse et vit dans la Merd.
4* Flamant rose est l'ancien compagnon de Dorade qui l'a quitté parce qu'elle l'aimait pour la raison qu'il ne présentait plus aucun intérêt.
5* Dorade a été battue par Virus aux élections présidentielles.
6* Virus est président des Pâtures.