Suite et fin
®

Suite et fin…




Scorpion* se réveilla en nage et tout trempé.
Un cauchemar affreux qu’il ne pouvait zapper
Revenait chaque nuit le hanter sur sa couche,
L’estomac retourné et le fiel à la bouche.

« Les poissons du bocal sont-ils à ce point sot
Qu’ils n’aient pas deviné, pas même à demi-mot
Qu’il fallut que j’intrigue pour être président,
Que je me débarrasse de tous mes concurrents

À commencer d’abord par le grand favori
Des médias, du Médif, le chef du FMI,
Boute-en-train, adulé et couvert de mérites,
Mais dont je connaissais les penchants qui l’habitent.

Dès lors ce fut facile ! Pas besoin de disputes…
Une seule suffirait pour qu’il tombe son calbute,
Qu’on le prenne sur le fait. Que les médias le sussent
Et répandent la semence de ce triste gugusse

Dont la seule ambition fut que la fête commence
Comme aux pires moments du temps de la régence.
Finalement, je fus bon et, pourtant j’appréhende
Qu’on le sache, qu’on le dise et ça me fout les glandes.

Et puis ça me réveille aux premières lueurs
De l’aube, dégoulinant comme pendant les flueurs.
Il faut que je sois fort, que je me ressaisisse…
Les bœufs, que je ne sache, ne sont pas des génisses !
»




8 mai 2012 / «® / ©»




*Scorpion est le nouveau président des Pâtures.