®
Résipiscence contrite et componction repentante.


Virus*, Arénicole**, tout autant que Limande***
Faisaient donc des erreurs et devant tous, amende
Honorable, disait-on, quand il aurait fallu
Qu'on les jette dehors à coup de pied au cul.

Ils avaient tout raté : leurs réformes imbéciles
Qui menaient les moutons à la guerre civile.
Ils avaient tout raté et pensaient que la com
Pourrait tout effacer d'un petit coup de gomme.

Les moutons et les bœufs du pays des Pâtures
Les tenaient à la place qui convient aux ordures,
Au plus bas des sondages d'opinions favorables
Quand il aurait fallu qu'on les dise coupables.

D'avoir menti, trompé, trahi et abusé,
Pour la seule raison que ça les amusait,
De voir que des moutons puissent être autant crédules
Et ne s'aperçoivent pas de qui les manipule.

S'il y avait eu erreur, c'est d'avoir cru possible
Que les peuples fussent encore une fois susceptibles
De n'être que les dindons d'une farce de l'histoire
Quand il aurait fallu qu'ils repoussent l'assommoir.

Virus, au bout d'un an, était comme moribond.
Il aurait bien fallu, puisqu'il était au fond,
En train de se noyer, atténuer ses souffrances
Et mettre enfin un terme à sa triste existence.

2 mai 2008 / «® / ©»



* Virus est l'actuel président des Pâtures.
** Arénicole, dit l'ensablé, est le Premier inamovible ministre de Virus.
*** Limande, née l'allouette, est ministre du Numérique et des Bijoux effacés.
.