®
La processionnaire (Thaumetopœa pithyocampa)



Quand je fais procession, j'attire l'attention
De quelques étudiants qui viennent vous chercher...

Que vous leur expliquiez, que je vis sur les pins
Qui poussent sur le campus de l'université,
Dans une bourse de soies formant communauté,
Plus nombreuses que des puces que l'on compte par boisseau,
D'où je sors pour ronger les aiguilles des pins
Au point même de les tuer.

Vous parlez des Cévennes. D'hectares de forêt
Que j'aurais dévastés. Ne verraient pas Noël …

Que je suis urticante, vaut mieux pas me toucher,
Ni même me respirer…

Que toutes ces processions, c'est pour aller nympher
Dans un cocon au sol pour éclore papillon,
Petit, insignifiant, amer, certainement…

Et qu'il faudrait penser à retourner en cours
Qu'aurait dû commencer !

*