®
Le pouillot boréal (Phylloscopus borealis)


C'est vrai qu'il tombe des cordes. Le lagopède des saules
Se trempe sous les gaules. Il n'aura plus qu'à tordre
Une à une ses plumes pour qu'il ne pèse plus
Aussi lourd qu'une enclume ou se mettre tout nu.

Il pleut sur Kirkenes (Pleut-il autant Brest ?)
Sur des bouleaux qui pleurent où les feuilles sont rares.
J'ai froid, je suis gelé. Dans mes plumes gonflées,
Peut-être que je me meure, car je me sens bizarre.
Je n'ai plus d'énergie. Les forces m'ont quitté.
Je ne chante, ni ne crie. Le ferais-je, je mourrai.
Je titube, je vacille et m'écroule par terre
Où grouillent des bacilles et des nitrobacter.

Je reprends connaissance au chaud dans le duvet
Dans lequel vous dormez. Le réchaud à essence
Réchauffe l'automobile et mon hypothermie.
Je redeviens habile et reviens à la vie.

J'ai dormi sous la tente et au petit matin,
J'ai retrouvé l'espace et le soleil câlin.

*