®
Le poteau rose



Les bœufs sont impuissants puisque privés de couilles.

Flamant rose se confia, royal, aux grands médias :

Ce qui serait bandant, à l'instar des grenouilles,
C'est que je puisse gonfler mon score aux élections,
Pour être désigné en cohabitation à côté du Bélier,
Calife de la nation, ministre, le Premier,
Et sans compromission, m'en mettre assez à gauche
Comme si j'étais de droite, connaître la débauche,
Vivre en aristocrate et s'il le faut, j'embauche
Quelque génisse adroite pour, qu'avant qu'on me fauche,
Elle me broute où c'est moite, je la chausse même étroite,
Je l'exauce, elle m'éclate, la chevauche et benoîte,
Me supplie d'arrêter, son souffle retrouver...
Cesser d'être flaccide, sans l'aide de cantharide,
Redevenir torpide et la laisser languide,
Le fondement turgide, les muqueuses livides,
L'épiderme torride, les téguments humides,
Juste à peine lucide pour relâcher la bride,
Me demander, avide, d'être à nouveau rigide,
La semer de liquide, de spermatozoïdes,
Sécher ses parotides, pulser ses carotides,
L'hyper aux thyroïdes, la crampe aux deltoïdes,
Le trou aux glénoïdes, le plexus choroïde,
La fièvre typhoïde, la valve tricuspide
Et l'autre sigmoïde… oui, mais pas trop rapide,
Sinon t'es qu'un sordide...
Indigne que tu présides et soit star des Taurides.


L'hirondelle des fenêtres (Delichon urbica) / (30 mai 2002)__________