®
Le phoque gris (Halichœrus grypus)



Des petits huîtriers appellent leur maman,
Au secours desquels elle arrive prestement,
Éloignant vertement un goéland railleur
De l'espèce argentée… Car l'autre vit ailleurs !

Vous avez débarqué sur cet îlot d'Ouessant
Où, dans des pegmatites, luisent comme diamants,
De vertes apatites, des béryls glaziques,
Des tourmalines noires sous le pied des berniques.

Je me bronze plus bas aux UV de Bretagne
Qui valent largement ceux qui brûlent en montagne.
Je suis sur un rocher que les vagues aspergent.

Sitôt que je vous vois, à l'instant, je m'immerge.
Je prends l'air d'un baigneur que le courant emporte,
Puis je plonge dans les flots à la manière des grèbes…

Mes deux pattes arrière soudées s'agitent en sorte
D'adieu ou d'au revoir… Quelque part sur Erèbe !

*