®
Le petit Perce oreille (Labia minor)



Ce que j'aime surtout, c'est les petites pêches
Qui viennent à tomber quand elles ne sont pas mûres,
Pas encore juteuses, toutes dures et très sèches,
Qu'on troue jusqu'au noyau pour dévorer l'amande…
Ou les pommes-reinettes encore vertes, un peu sûres…
Elles offrent des pépins dont on est très friandes

J'aime bien le compost, ses détritus variés
Qui composent des menus, des bombances royales,
Quand l'organique mélange les humeurs animales
Aux suintements végétaux légèrement avariés,
Qui attirent mycélium et autres moisissures,
Collemboles sauteurs, toutes sortes de diplures

Mais si je m'y régale, je m'y salis aussi.
Ce qui me vaut alors quand je rentre à mon nid,
De prendre bien soin de nettoyer tous mes œufs
En les léchant longtemps pour les débarrasser
Des hyphes pénicillées ou d'autres, aspergillées
Qui tueraient mes petits en ni une, ni deux.

Ce que je crains le plus, ce sont les ascaris
Qui vivent dans le sol, sont comme des boas,
Ils me sucent, me constrictent et me vident pareil.

Et sachez enfin que, pour me garder en vie,
Tout l'hiver, je le passe, bien à l'abri des froids,
Au fond des trous des murs qui leur font des oreilles.

*