®
L'oie à tête barrée (Anser indicus)



Non, vous ne rêvez pas ! Sur ce lac de Suède
Couvert de palmipèdes biens moins rares que moi,
J'élève ma nichée pondue sur la falaise déjà assez balaise...

Des poussins en duvet, qui apprennent à sauter,
Sitôt qu'ils ont séché, dans l'eau en contrebas
Profonde par endroits.

Je sens confusément que vous vous demandez
Si je suis échappée, sans doute, probablement,
D'une captivité… Redevenue sauvage
Ou bien expatriée, simplement immigrée ?…
Dire que je suis férale est sûrement trivial.

Je suis libre, voyez-vous, et je pense assez sage.
Maintenant, laissez-nous... En deux mots, barrez-vous !

*