®
La notonecte (Notonecta glauca)



J'ai laissé quelquefois, sur le bout de vos doigts
Qui voulaient me saisir, le très fort souvenir
D'une piqûre pénible et quasi indicible,
Qui bloquait votre cœur, roulait toutes vos sueurs,
Flageolaient vos guibolles, bloquaient vos métaboles,
Déclenchait de l'angor au point, même, que la mort,
Vous l'auriez appelée, de vos vœux, espérée, si elle avait duré…

Mais elle est vite passée !

*