®
La mygale d'Europe (Atypus affinis)


Souvent les gens ignorent que même dans leurs jardins,
On y trouve des mygales ou bien des orchidées…
Dans le vôtre j'habite juste à proximité
D'un gros tas de compost où je me trouve bien.

J'y trouve des cloportes, des grosses scolopendres.
S'ils passent sur mon tube, je sais bien les surprendre,
Au travers de ma toile avec mes chélicères.
Je vis toutes mes heures au profond de la terre,
Pendant cinq ou six ans, sans jamais prendre l'air
Á mois d'un accident, lorsque d'aventure
Votre pelle me déterre… Celle-là, je vous jure !

Mais j'ai droit au câlin avant qu'on me libère.
Un grattou sur les poils qui me couvrent le dos…
Immanquablement, j'écarte large mes crocs.
Ce n'est pas pour vous mordre, même que je le pourrais…
De plaisir, seulement ! Est-ce que vous me croyez ?

Puis vous me relâchez. Là, je suis en colère.
Car mon tube est cassé. Me faut creuser la terre.
Vous dirais-je le boulot ? Ça me prend bien deux jours…
Mais comme à l'habitude, vous me dîtes : - Cause toujours !


*