®
Les mouches sur les morts


Les poissons du bocal bichaient comme des poux
Bien qu'ils ne soient au fond jamais que des ripoux.
Ils tenaient leur revanche sur le peuple imbécile,
- Maillon faible de l'État, comme son talon d'Achille -,
Auquel ils s'employaient à laver le cerveau.
Les bêtes des Pâtures étaient toutes des veaux.

Qu'ils eussent tant prêché pour la Constitution
Pour que le non empêche sa ratification
Avait provoqué des blessures à leur orgueil,
De celles si profondes qu'on n'en fait pas le deuil.
" Les bêtes, disaient-ils, sont des nationalistes,
Sûrement xénophobes et volontiers fascistes.
"

" Il ne faut jamais plus qu'on leur donne la parole.
Quand elles l'ont, elles s'en servent pour semer la vérole.
Les bêtes sont incapables de faire le moindre choix
Qui soit bon pour nous seuls, car nous y avons droit
Et tant pis s'il appert qu'un long chemin de croix
Les punit d'avoir cru qu'on tînt compte de leurs voix.
"

" Nous sommes près du pouvoir à défaut de l'avoir
Et l'écrivons souvent pour le faire bien savoir.
S'il arrive que nous fassions un dérapage
Nous savons nous dédire tout au fil de nos pages
Comme nous le ferons pour cette histoire d'SMS.
Virus*, dans nos petits papiers, vaut bien une messe.
"

Virus qui leur offrait, et de tout évidence,
Un plat pour satisfaire leur désir de vengeance.
Avec ses députés du parti des moutons
Et de très nombreux Bœufs qui avaient voté non,
Il faisait ratifier pour l'Euromembrement
Le texte du traité modifié pareillement.

Les poissons du bocal jubilaient et benaises
Avaient su faire en sorte que le peuple se taise.
Un tour de passe-passe et une escroquerie
Garantissaient de vivre dans la démocratie.
Virus passait en force en se congratulant
D'avoir baisé les bêtes sur l'Euromembrement.

Lequel à tout jamais et sans ambiguïté,
Des bêtes des Pâtures, resterait étranger,
Une machine hostile et très bureaucratique
Où les lobbies feraient avec les politiques
Ce qu'ils décideraient quand ils l'ordonneraient.
Personne ne serait là pour les en dissuader.

Les mouches sur les morts ne savent pas quand elles pondent
Que leurs œufs meurent aussi dans la tombe profonde.
Les poissons du bocal pouvaient bien se réjouir,
Mais l'Euromachinchose venait bien de mourir
De la main de Virus, doué pour les galipettes,
Les coups par en dessous, les votes à la sauvette.

14 février 2008 / «® / ©»



* Virus est l'actuel président des Pâtures.