®
La mésange à longue queue (Ægithalos caudatus)


Récemment, j'ai pu lire un article navrant,
Signé Mésange bleue. J'exige une réponse.

Je ne serai pas longue. J'en ai pour un instant.
Formellement je conteste et même je dénonce,
Quand elle parle de ronde, elle ne fait pas mention
Á nos vagabondages… que nous les initions ;
Qu'en un mot comme en cent, c'est bien notre invention,
Car nous sommes sociables et jamais isolées,
Sans cesse en contact par des cris de souris.

Nous explorons partout et fouillons les abris
Qui pourraient receler des larves, des araignées.
C'est alors que souvent pendant nos processions,
Des oiseaux de toutes sortes, des espèces variées,
Profitent que l'on connaisse les bois nettement mieux qu'eux,
Pour mieux passer l'hiver et ses froids vigoureux.

Nous les affrontons bien. Nous sommes organisées.

D'abord, nous dormons toutes les unes contre les autres
Au profond d'un fourré ou d'un massif de lierre.
Nous aimons bien aussi les cavités des pierres
Pour former un essaim, par douze, comme les apôtres.

Et quand la mars annonce ses froides giboulées,
Il est grand temps pour nous de pondre nos nichées.
Nous allons donc construire, sans vaines précautions,
Une boule de mousse tellement bien camouflée,
Que tous, pourrez la voir, si vous faites attention !
Nous la remplirons de toutes les plumes trouvées
Au cours de nos voyages qui sont alors fort longs.

C'est à cette occasion que vous pourrez nous voir
Autour des poulaillers, courir des marathons…
Une plume à chaque fois et jusqu'au désespoir !
Puis nous pondrons nos œufs, au moins une douzaine
Qui nous donnent chacun un petit à nourrir.
Quand tout se passe bien, quand les geais ou les pies
Ou simplement le vent ne détruisent pas les nids.
Alors, tout se passe bien, tout le temps à nourrir
Par leurs bouches affamées, leurs gésiers, leurs bedaines.

Quand ça ne va pas bien, je vous l'ai déjà dit,
Nous sommes très sociables. Avec les autres parents,
Qui ont perdu les leurs, alors on s'associe
Pour nourrir nos enfants, qu'ils restent survivants.

Et, dès qu'ils seront grands, en âge de nous suivre,
Nous les emmènerons pour leur apprendre à vivre.

*