®
La cantharide enfle-bœuf (Meloe variegatus)



Le fermier des Vaucelles avait plusieurs gamins.
Ceux qui avaient votre âge usaient leurs pantalons
Sur les mêmes bancs que vous et étaient vos copains.
Les jeudis, avec eux n'étaient pas assez longs.
Il y avait toujours plein de menus travaux,
Qu'on accepte à dix ans comme s'ils étaient des jeux.
Désherber les patates ou rameuter les veaux,
Pour une tartine de rilles, un bol de lait crémeux.

Vous me trouviez souvent quand je déambulais
Le long des bâtiments formant une longère
Abritant le cheval et les vaches laitières
Que vous deviez rentrer pour leur tirer le lait.

Les gamins du fermier m'appelaient semi-remorque.
Les avais-je inspiré, car c'est ce qu'ils conduisent ?

__ Oh... l'avenir à dix ans, bien souvent, on s'en moque…
Mis à part, préparer une prochaine bêtise.
__

Pour vous, car dans vos livres, j'étais un méloé.

Si j'aime les longères, au sud, bien exposées,
C'est qu'au pied de leurs murs, dans de cônes creusés
Dans le sable de l'arène, des abeilles vivaient
Toute leur vie, solitaires.
__________________Elles étaient toutes noires
Avec de longs poils blancs. Sur les épines noires,
Butinaient longuement.
__________________Mes larves les attendaient.
Et quand elles le pouvaient, à leurs pattes s'accrochaient
Pour être transportées où étaient les rayons
Dont elles se repaissaient, du miel, des embryons.

Les Dieux m'ont condamné à vivre en parasite
Et doté d'un secret pour les biologistes.

Des œufs qui donnent des larves et puis des chrysalides…
C'est le cycle normal pour une métamorphose.

Mais chez les méloés et quelques cantharides,
On parle bien souvent d'hypermétamorphose.
La raison en est que la première chrysalide
Redonne pendant un temps une larve pré nymphale
Laquelle mue à nouveau et finit au final,
En l'insecte imago avec son très gros bide.
__________________
L'intérêt de tout cela, c'est de coller au mieux
Au cycle de l'abeille.
__________________Je ne peux pas le faire
Pendant une seule année.
__________________Je le fais donc sur deux.
Et si c'est un méfait…
__________________Mais qu'on me colle aux fers !

*