®
La grive mauvis (Turdus iliacus)


Dans mes forêts du Nord, qu'on appelle taïga,
Je suis inapprochable, à tel point incroyable
Et sûrement à tort qu'on passe sans me voir
Et même qu'on pourrait croire que je n'existe pas…

Pourtant j'arrive en nombre quand les gelées, à l'ombre,
Blanchissent la rosée durant toute la journée.
Un fruit un peu pourri, un escargot rassis,
Quelque tipule transi, suffisent, je me nourris.

L'hiver, sur vos pelouses, avec les étourneaux
Qui vont souvent par douze, nous trouvons notre écot
Et partageons ensemble, ce qu'offre la nature,
Quand le temps fait gelures et que de froid, l'on tremble.

Mais j'ai beaucoup appris de toutes ces migrations.
Maintenant, fais mon nid juste auprès des maisons,
J'y ponds des œufs, je couve pour que mes petits naissent.

Maintenant, on me trouve en ville, à Kirkenes.

*