®
La marmotte (Marmota marmota)



J'aime à ne rien faire… Profiter des photons,
Aplatie comme limande, sous le soleil de plomb.
Je n'ai rien d'autre à faire qu'à me faire de la graisse,
Beaucoup de lait pour que mes tout petits s'engraissent.
Il faut les surveiller et surveiller le ciel
D'où peut surgir un aigle dont la force démentielle,
Par un effet de serres, nous prive de vie et d'air
Et nous fait faire un tour dans la haute atmosphère.

C'est pour cela, d'ailleurs, qu'à la moindre occasion,
Pour une ombre qui passe et même sans raison,
Je siffle perçamment et remplit la montagne
D'échos, même lointains, qui troublent l'eau des Sagnes,
D'ondes sinusoïdes qui s'amplifient en vagues,
Débordent de l'étang et gonflent les torrents.

J'aime à ne rien faire… Lorsque l'air chaud divague,
Ondule sur la roche où je compte jusqu'à cent,
Les brebis en tricot, qui perdent la goulée
À force de bêler qu'elles craignent encore les loups,
Qui seraient, on le dit, en bas dans la vallée,
De plus en plus nombreux dans chaque mauvais coup.

J'aime à ne rien faire… Et j'aime la paresse,
Les yeux tournés au ciel en me grattant la fesse.
Il me faut dire quand même que je n'ai que l'été
Pour passer mes vacances et bien me reposer,
Pour m'abîmer sans fin dans la contemplation
Des nuages qui passent et caressent les cimes
Juste avant de crever au-dessus des abîmes
Et provoquer plus loin de graves inondations.

Car dès qu'arrivent l'automne et ses premiers frimas,
Je m'enferme, bien au chaud, derrière mes cadenas.
Je me mets à la tâche. Je fais de la recherche,
Tous les jours de l'hiver et dès le matinal,
Sur le sommeil profond et le paradoxal…

Cela fait des années, des siècles que je cherche !
Je pense que j'aurai bien assez de données
Sur le pont, l'amygdale et les corps genouillés,
Sur cette molécule, l'oniro-érectine
Qui me fait, au matin, une bien grosse pine…

Vous aussi… Formidable ! Nous tenons le secret !

Je retourne dans l'instant dans mon trou terminer
La thèse que je prépare avec Michel Jouvet.
Nous aurons le Lasker et un colifichet !

*