®

Ma mère… et si j’osais ?




Ma’areva* rêvait de paradis, jolis,
Avec de l’herbe grasse et des arbres fleuris
Où l’énergie solaire traverse l’écosystème
Nourrit le pissenlit et tous ses méristèmes
Qui sont tendres à souhait, savoureux sous la dent…
Comme le sont les chardons ? Oui, mais sans les piquants !

Candidate des verts et des écologistes,
Un virage raté, une sortie de piste…
On ne l’entendait guère par la faute aux synthèses
Que son parti faisait pour contredire les thèses
Jugées contradictoires quand du courant contraire
Elles venaient pour grossir, du flot, l’argumentaire…

Qui ne convainc personne quand, tous, font des histoires
Pour s’accorder et dire que c’est très accessoire.
Que l’important, surtout, ce sont les postes en vue
À la chambre où siéger et, donc poser son cul
Et vivre de sa rente de situation, bien sûr,
Sans s’intéresser au devenir des Pâtures.

« Qu’importe que les voix ne tombent pas dans l’urne !
Il nous faut des accords… Et tant pis pour nos burnes
Si on nous les tient fort et même à pleines mains
Ce qui compte avant tout, c’est d’être au lendemain
De la présidentielle au côté du plus fort
Car s’il n‘est pas élu, nous aussi nous sommes morts.
»

C’est ainsi bien souvent que dans les appareils
Des bêtes bouffées d’orgueil, ou sottes, c’est pareil
Avides de pouvoir sans légitimité
S’assoient sur le travail et les bonnes idées
Qui viennent aux esprits des lumières inspirées
Pour la seule promotion de la communauté.

Quand au parti Senestre, c’était tout différent…
Car il disait l’urgence, qu’il était pire que temps
De penser la Planète et tout l’écologique
En termes d’écosystèmes, en terme économique,
Social et culturel et toutes les actions
Construites, intelligentes, d’une planification.

C’est sans doute une raison parmi d’autres raisons
Que des bêtes instruites du discours de Blanchon**
Choisissait l’avenir pour le rendre radieux…
Une terre des Pâtures où seuls les partageux
Auront droit de cité ; Et où tous les haineux
Seront invités à devenir généreux.


22 mars 2012 / «® / ©»




* Ma'areva, autre nom des Gambier, est aussi celui de la candidate des verts et des écologistes aux présidentielles sur les Pâtures.
** Blanchon est le représentant du parti senestre et à sa place.