®
Le iule (Ophyiulus pilosus)


Je trotte, je marche à l'amble, galope en même temps.

Tout cela m'est possible puisque j'ai mille pattes.
Je suppose et veux croire que tout ça vous épate.

Cela dit, bien souvent, ça m'handicape pourtant.
Je dois mobiliser ganglions et neurones
Pour m'assurer de leur fonctionnement synchrone.
Forcement, il arrive qu'à la fin, ça me soûle,
Je trébuche, je vacille, je me retrouve en boule.

Le temps de recouvrer mes coordinations,
De longues heures s'écoulent.

_______________Il m'est donc impossible
De bien travailler à la décomposition
Des matières organiques, surtout fermentescibles
Qui vont s'accumuler jusqu'au point d'étouffer
Les feuilles des grands arbres jusqu'à leur canopée.

C'est pourquoi, je vous prie, quand vous me trouverez,
Ne me ramassez plus et foutez-moi la paix !


*