Sabotage !
®
Hélassitude...



Scorpion* n’en pouvait plus de cracher son venin
Sur Couleuvre**, surtout, qu’il traitait de crétin…
Au pays des Pâtures, Vipère*** viendrait à point,
Pour mordre toutes ces bêtes, connes à bouffer du foin,
Quand elles avaient osé, aux dernières élections,
Les battre comme plâtre sans une hésitation,
Avec pour conséquence, qu’en de nombreux endroits,
Les bêtes désemparées n’ayant pas d’autres choix :
Sénéchaux et bourgmestres, échevins et consuls,
Se virent remercier d’un coup de pied au cul !

Au pays des Pâtures, les chroniqueurs sont las…
Scorpion qui fait la guerre, ne se sent beau qu’à ça !
Il sourit béatement à toutes ses félonies
Et roule baiser ses putes dès que tombe la nuit.
Les poissons du bocal font leurs titres à la une
Sur la belle qui dévoile et ses poils et sa lune…
Personne ne veut savoir avec qui Scorpion couche,
Mais juste mieux connaître devant qui il se couche !
Car le roi des Pâtures se comporte en putain,
Faisant comme s’il n’était qu’un joyeux plaisantin.

Les chroniqueurs sont las au pays des Pâtures
De toutes ses félonies, trahisons et parjures…
La bête la moins instruite de la chose politique
A compris, même trop tard, que, profond, on la nique !
Qu'elle a voté utile... on lui crache à la gueule !
Qu’à tordre la queue du chien ou faire tourner la meule,
Ça n’est pas cela qui lui fera la vie belle,
Ou juste un peu moins dure ou juste moins cruelle
Quand elle voit que les riches se goinfrent impunément
Et condamnent à jamais l’avenir des enfaons.

Les chroniqueurs sont las quand ils ne tournent qu’en rond…
Quand l’histoire qui s’écrit s’achèvera au fond
D’une poubelle puante où toutes les ordures
Qui polluent et pourrissent le pays des Pâtures
Seront enfin jetées, comme déchets ultimes.
Mais ils viendront pleurer qu’ils étaient légitimes,
Puisqu’ils étaient élus pour tenir des promesses
À ceux qui voudraient bien, bien écarter leurs fesses
Pour qu’ils soient enfilés et priés de sourire…
Sinon Vipère saurait bien tôt comment les faire mourir !

Les chroniqueurs sont las ! Ils aimeraient décrire
Un pays des Pâtures, retrouvé, tout sourire,
Où les bêtes d’où qu’elles viennent seraient considérées,
Où les bêtes quoi qu’elles fassent seraient mieux protégées,
Mieux nourries, mieux soignées, toujours mieux éduquées…
Pour mieux tenir leur rôle dans leur communauté.
L’Eurodémembrement imposait le contraire
Aux plus humbles, aux plus faibles, à ceux qu’il fallait traire.
Scorpion était aux anges et Vipère aux manettes
Pour que les riches aient tout, même les clopinettes.

8 avril 2014 / «® / ©»




* Scorpion est le félon à la tête des Pâtures
**Couleuvre, grand mangeur de tritons et autres batraciens, a été premier ministre de Scorpion et flingué en vol.
***Vipère est le premier nouveau ministre des coups bas de Scorpion