Le harfang des neiges : Nyctea scandiaca
®
Le harfang des neiges (Nyctea scandiaca)


Une grosse bécassine, double à ce qu'il paraît,
Las, vous a fait manquer au milieu des ravines,
Des roches et des névés, notre grand rendez-vous,
Celui dont vous rêviez même en dormant debout.

Car tout le temps perdu à suivre ce volatile
D'approche difficile et sitôt aperçu
Que déjà, se faufile, s'envole dans les nues
En vous montrant son cul, c'était vraiment puéril !

Moi, je vous attendais juste à côté d'un tertre,
Sur la toundra déserte, toute blanche immaculée
Et je m'impatientais. Je trouvais le temps long,
Marchais de large en long, m'allongeais de mon long,
De poussière, me poudrais et puis m'ébouriffais,
D'un coup, me redressais et mes plumes, secouais…

Alors je m'envolais en suivant le vallon.
Je ne pus pas savoir que du haut de la crête,
Vous pûtes m'apercevoir. Croyez bien, je regrette,
Á cinq minutes près, nous aurions pu causer.

J'aurais pu vous montrer où mes petits sont nés.
Je vous aurais tout dit sur les proies que je mange.
Vous auriez applaudi devant ma tenue d'ange.
Mais vous n'êtes pas venu. Quelle occasion perdue !

Dövre Fjell, Norvège ; Kobbevik, presqu'île de Nordkyn.