Le grimpereau des bois : Certhia familiaris
®
Le grimpereau des bois (Certhia familiaris)


Sur le terrain, ma foi, si je ne chante pas,
Rien vraiment ne permet de bien me distinguer
De mon petit cousin qu'on nomme des jardins.

D'autant que comme moi, il fréquente les bois.
Jamais on ne le voit dans carrés de légumes
Ou plants de petits pois, strictement sur les grumes,
Seulement si elles sont dressées de tout leur long.

Et même si je chantais, il arrive qu'il m'imite
Et comme je le redoute, demeure encore un doute
Surtout qu'on cohabite…

___________________Ou alors de très près ?

Nous sommes-nous croisé, dans vos jeunes années
Dans la forêt d'Écouves, à l'époque où je couve,
Chantant comme le fitis tout près de l'orifice
D'écorces décollées, où naîtraient mes petits ?

Même en Scandinavie, vous ne pourrez jamais
Trouver les bons critères qu'à coup sûr, nous diffèrent.

Forêt d'Écouves, près d'Alençon.