Le grèbe jougris : Podiceps grisegena
®
Le grèbe jougris (Podiceps grisegena)



Je suis occasionnel en Europe de l'Ouest.
C'est sans doute la raison qui vous pousse si loin
Au bord de cet étang, qui reste bien modeste,
Situé en Laponie ou juste en ses confins.

Je me montre assez peu comme le castagneux.
Je laisse les eaux libres à mon cousin huppé.
Je préfère les mouilles envahies par l'herbeux
D'où l'on entend mes cris et ma voix mélopée.

Mais dès que j'apparais, avouez, je suis joli !
Certes, un peu ramassé. Mais avec mon cou rouge,
Ma calotte de jais et mes joues gris souris,
J'ai une belle allure. Attendez que je bouge…
Que je suive ma belle… Je me dresse en nageant,
La salue d'une courbette et lui cueille un insecte,
Nous regagnons ensemble, tête tout contre tête,
L'abri du végétal où nous serons amants.

Car nous sommes discrets et même un peu pudiques.
D'autant que les insectes qui font notre dîner
Sont dans les potamots et les touffes d'élodées.

Que ferions-nous sur l'eau à montrer nos tuniques ?

Nous sommes, certes, beaux, sûrement pas narcisses.
Quand la faim nous tenaille ou bien quand nos petits,
Continuels affamés piaillent autour du nid,
Il nous faut bien fouiller les jungles d'hydrocharis.

Je vous rendrai peut-être, un jour, la pareille
Et irai vous saluer sur vos côtes bretonnes.
Il paraît que c'est là que se couche le soleil
Et que l'hiver est doux sauf si, le vent fredonne.

Kilpisjärvi, Finlande.