Le goéland leucophée : Larus cachinnans
®
Le goéland leucophée (Larus cachinnans)


L'Europe de Bruxelles nous foutra dans la merde.
Vous savez, je suis sûr, que d'ici 2002,
Les décharges contrôlées et tout l'art poubelleux
N'auront droit de cité. Faudra qu'on se démerde
Pour trouver à bouffer… pas de quoi jubiler !…

Il y a cinquante ans, j'étais une centaine,
Avec un mal de chien pour tenir une semaine
D'une tête de roussette qu'on avait oubliée.

Mais, enfin, grâce au ciel et la consommation,
Les hommes gaspillèrent et des sacs plastiques
Remplirent les carrières de peaux de saucisson,
D'arêtes de poissons, de déchets domestiques…

Pour en dresser la liste, même Prévert n'aurait pu.
Bientôt, ce fut Cocagne… Que dis-je, ce fut Byzance.
Nous pûmes rapidement nous vautrer dans l'aisance
Et tomber dans la fosse tant nous étions repus.

Nous fîmes des enfants par paquets de deux cents,
Prîmes rapidement un rythme exponentiel…
Nous sommes deux cent mille à sillonner le ciel
Et serons deux milliards si on nous laisse du temps.

Ou bien éradiqués de façon dinosaure,
Si les sites d'enfouissement n'accueillent que l'ultime.
Il nous faudra apprendre à bouffer des ressorts,
Des peintures au toluène ou bien de la strychnine.

Ou bien nous recycler quelque part en Mayenne,
Pas très loin de chez vous, sur des sites nucléaires.
Mais les bidons promis provoquent déjà la haine…
Je crèverai avant la fin d'un millénaire !

Fosse sur mer...