La gélinotte des bois : Bonasa bonasia
®
La gélinotte des bois (Bonasa bonasia)


Est-ce le hasard seul qui a conduit vos pas
Sur cette pente abrupte sous les épicéas ?
Pouviez-vous deviner que je me trouvais là
Ou bien recherchiez-vous quelque trop rare tétras ?

Est-ce un lièvre variable rencontré sur la piste
Qui passe en contrebas ou la litière épaisse
En couches accumulées sur des blocs de gneiss,
Qui ont provoqué votre quête naturaliste ?

- C'est la litière épaisse. C'est vrai, je le confesse.
Elle abrite souvent de rares groupements. -


Vous avez eu raison car ces associations
Méritent que l'on s'arrête pour faire observation
De piroles uniflores, d'orchidées saprophytes,
Monotropes sucepin et autres lectiphytes.

Ma futaie, voyez-vous, est assez bien ouverte
Pour qu'un pâle soleil y glisse ses photons,
Excite la chlorophylle de toutes ses plantes vertes
Qui produisent mes baies et cachent mes limaçons.
Mes arbres centenaires qui pointent vers les cieux
Ne peuvent appartenir qu'au domaine des Dieux.
Ceux-là m'ont laissé la jolie fleur de Parnasse.
Elle fleurit mes tourbières que même le temps ne lasse.

J'aime les gens du cirque, surtout l'équilibriste.
Regardez comme je marche sur les plus fines branches,
Comment je pose mes pieds comme un fildefériste.
J'aurais fait, je le crois, une carrière sur les planches,
D'autant que ma livrée est en tout point parfaite,
Très voyante de près comme celle d'Arlequin
Et discrète à souhait pour m'évanouir, soudain,
Dans l'ombre de ces arbres qui portent des noisettes.

Si vous les rencontrez, dites donc aux plongeons
Qui prétendent qu'eux seuls peuvent animer nos bois,
Qu'à gueuler aussi fort, ne leur donne ni raison,
Ni motif d'accroire que je n'ai pas de voix.

Mon chant, je dois l'avouer, ne porte pas bien loin.
Eu égard à ma taille, j'ai voix de soprano.
Ma tessiture surprend au concert des oiseaux.
D'avec les roitelets, je fais le contrepoint.

Il est temps maintenant que j'écrive ma fugue.
Ça fait bientôt dix heures pleines que je vous subjugue.
Il est temps maintenant. Il nous faut nous quitter
Plein de bons souvenirs, sur les neurones, gravés.

Oppdal, Norvège.