Le goéland brun : Larus fuscus
®
Le goéland brun (Larus fuscus)


Oh ! je suis désolé, mais, c'est mon habitude
D'attaquer les intrus, par derrière, en silence
Et de leur asséner, avec exactitude ;
Un coup de bec pointu et fort, de préférence.

Comment pouvais-je savoir que vous veniez me voir,
Exprès pour comparer ma forme boréale
Á la forme bretonne. Je suis noir, c'est normal.
Je suis le plus typé. Alors, ça vous étonne ?

Dans votre Finistère, ce n'est pas un mystère.
Je suis brun, point, c'est tout. S'il tire vers l'ardoise,
C'est qu'il y en a partout, sur le toit des maisons
Ou aux pieds des armoises entre lesquels je ponds.

Ici, en Laponie, je ressemble au marin.
Ce dont je suis certain, ce sont les conneries
Qui, un peu partout, traînent sur toutes nos espèces.
Qu'on fasse un ADN, je laisse assez de fèces.

Et puis quant aux couleurs du manteau de nos ailes.
Les Dieux ont fait du zèle, mélangé leurs pinceaux,
Les pigments et leurs seaux… et sont passés aux fleurs !

Alta, Norvège.