La fauvette épervière : Sylvia nisoria
®
La fauvette épervière (Sylvia nisoria)


Sur des dunes fossiles, aux confins de l'Allemagne,
Loin des hommes et des villes, au milieu des campagnes,
Des bois de pins sylvestrent, un chevreuil agacé,
Par des mouches et des œstres, n'arrête pas d'aboyer.
Il m'irrite, il m'énerve. Il gueule comme s'il était
Officier de réserve ou comique troupier.

Ici, ils sont légions, sillonnant toutes les pistes,
Protégeant la région des hordes communistes
Qui se pressent, on le sent, derrière des barbelés,
Surveillant constamment du haut des miradors
Et mitraillant à mort quiconque voudrait passer,
Á l'Ouest pour apprécier semblant de liberté.

Les fauvettes épervières vivent pour la plupart
Derrière une frontière en parfaite liberté.
Les hommes sont bizarres et aussi prétentieux
Á vouloir dominer la terre ou bien les cieux.

Dès qu'ils ont le pouvoir, ils vouent au désespoir
Toute la population, sauf les gardiens de prison.

Dunes de Lüneburg, Allemagne.