®

Le félon fait cour…



Flamant rose* criait fort : « Y’a rien à négocier…
J’en ferai qu’à ma tête ! Ne me faites plus chier !
Inutile maintenant de poser vos questions.
Je n’y répondrai plus jusqu’à mon élection,
Laquelle est naturelle, quasi de droit divin
Puisque personne n’aime, ce Virus, ce vain nain !

Mais je garderai toutes ses très belles réformes.
La rigueur imposée sera la seule norme…
Et si je laisse entendre que, peut-être, je pourrai…
Renégocier le pacte dit de stabilité,
Plus tard et s’il le faut, si je suis président,
C’est pour qu’on me lâche la grappe et le fondement…

Quant à l’école… Oh oui, parlons-en, s’il vous plaît !
Pourquoi voudriez-vous qu’on apprenne à bêler
Aux agneaux issus des classes laborieuses ?
Ils savent déjà trop de choses séditieuses,
Comprennent très bien Blanchon** qui me fait de l’ombrage
Qui sait jouer du ramage comme je fais du plumage.

Pourquoi donc s’embêter avec des fonctionnaires
À part ceux quand il faut qu’on les envoie en guerre,
Quand le marché panique parce que le naphte manque ?
Que faire de tous ces profs, comme le dit le think tank,
Qui nous guide afin que nous soyons les élus,
Puisque désormais pour nous ils ne votent plus.

Virus m’a bien montré la voie qu’il fallait suivre.
Monarque pour cinq ans… Rien que l’idée m’enivre,
Aiguise mes appétits et ceux de mes amis
Que je saurai trahir quand, d’eux, j’aurai fini
D’en sucer toute la moelle, la lymphe et puis le sang
D’avec mes dents très longues quand je serai puissant.
»



29 mars 2012 / «® / ©»



*Flamant rose est le candidat du parti des Bœufs. Il n'est ni socialiste, ni de gauche, sauf de riche.
**Blanchon du parti Senestre remplit les salles et les cœurs d'espoir dans l'animalité.