Le faucheux des murs : Leiobunum rotundum
®
Le faucheux des murs (Leiobunum rotundum)

Les Dieux m'avaient créé en tous points adapté
Aux greens bien rasés des terrains de criquet,
De hockey, de croquet, aux golfs dix-huit trous
Sur lesquels ils jouaient, s'amusant comme des fous.

Mais les Dieux de l'Olympe, comme les dinosaures,
Victimes des comètes, connurent un mauvais sort.
Leur race fut éteinte d'un seul coup sur la tête.

La jungle recouvrit la Terre . C'est le fouillis…

Depuis je déambule sur mes trop grandes pattes,
Risquant à chaque instant de me casser la gueule.

Depuis, je funambule, je cours, me carapate.

Et souvent, bien souvent, je me sens souvent seul.


Jardin de Kerpotence, Hennebont.