L'érismature à tête blanche : Oxyura leucocephala
®
L'érismature à tête blanche (Oxyura leucocephala)


Hombre ! A mi me parece, que vous êtes trop près.

Je préfère plonger, disparaître à jamais
Dans la jungle d'herbiers qui couvre mon marais.

Le temps de vous montrer : mon bec épais, bleuté
Et franchement renflé, juste au bout, un crochet ;
Ma silhouette engoncée ; ma queue courte, relevée ;
Mes joues blanches comme la craie ; sur mon œil, une raie ;
Mes ailes brunes ponctuées de roux, de pointillés
Et de noir comme le jais…
Sur ma tête, un bonnet pour être bien coiffée.

Rare et localisée, difficile à lever
Et préférant plonger, je garde mes secrets.

Êtes-vous invisible parce très bien caché ?

La lagune s'endort. Les oiseaux sont calmés.
Je sors de mes herbes et je me laisse bercer
Par des vagues d'ondes courtes dans le vent chaud d'été.
Mais à la nuit tombée, je vous entends bouger.
Aussitôt les hérons s'envolent dérangés.

Ma lagune tout entière crie son hostilité.

Barbate, Vejer de la Frontera, Andalousie.