®
Les œufs à déesses


Au pays des Pâtures, des moutons besogneux
Fabriquaient des avions pour transporter des bœufs,
Des lionceaux sans-papiers qu'on ramenait chez eux
Ou des haricots verts pas franchement fameux,
Mais produits en hiver avec du CO2
Et de l'eau contenant la mort à petit feu.

L'usine qui fabriquait tous ces avions civils
Licencia des moutons au nombre de dix mille.
Personne ne protesta, ça ne portait pas tort
Aux riches actionnaires qui firent des efforts
Pour vendre des avions militaires aux bisons
Pour qu'ils puissent faire des guerres d'avance de prévention.

Les poissons du bocal applaudirent à tout rompre.
Virus*, dans un coït, dut même s'interrompre
Pour prononcer dare-dare quelques mots pour l'Histoire
Et plonger un peu plus, au fond du désespoir,
Les bêtes indociles voyant d'un mauvais œil
Vers où allait Virus mené par son orgueil.

Tout droit vers où Bison** voulait aussi qu'il aille
Faire la guerre partout, à toutes les volailles
Qui ne voulaient plus payer les dettes pharaoniques
Que faisaient sur leur dos les bisons d'Amériques.
Virus n'avait pas d'autre vision de l'avenir
Que celle de satisfaire dans l'instant son désir.

2 mars 2008 / «® / ©»



* * Virus est président des Pâtures.
** Bison des Amériques est le président du pays des Prairies.