Le desman des Pyrénées : Galemys pyrenaicus
®
Le desman des Pyrénées (Galemys pyrenaicus)



J'aurais aimé, bien sûr, vous parler davantage.

Mais je suis mort cette nuit sur les bords du Rio
Qui dévale les pentes des sierras de Gredos,
Ira grossir, à peine, les eaux grises du Tage.

J'avais atteint, sans doute, la limite de mon âge,
Car je n'ai pas d'ennemis. Je pue comme l'enfer.
Et puis dans l'aquatique, je n'ai pas à m'en faire.
Les chouettes ou les renards, je les bats à la nage.

J'aurais aimé aussi que vous me conserviez.
Mais en Espagne, l'été, les cadavres, vite empestent.

Bien que rapidement vous m'ayez balancé,
Je laissai longtemps mon odeur à votre veste.

Jaraiz de la Vera, Sierra de Grados, Espagne.