La demoiselle : Calopteryx virgo
®
La demoiselle (Calopteryx virgo)


Je fus, je le confesse, encore jouvencelle
Et pétrie de vertu, impatiente, car pucelle,
Attirée, dès que l'âge et que le sexe outrage,
Par les livres défendus… ceux qui parlent de fesse.

Je m'abîmai les yeux sur le Kama Sûtra,
Jusqu'au jour où les Dieux pleins d'éclairs, de fracas :

__ Puisque vous aimez tant les postures compliquées,
Vous êtes condamnée jusqu'à la fin des temps,
Vos cousines et vos frères et tous les zygoptères,
Pour les choses du sexe, à faire dans le complexe…


Chassées du paradis pour un livre interdit,
Il nous faut, quand on s'aime, le faire, mais en tandem.


Moulin de papier, Scorff.