Déjà trahis
®

Déjà trahis…




Virus* fut donc battu, mais pas à plate couture.
Flamant rose** devenait président des Pâtures.
« Flamant n’est pas un nom qui sied à ma grandeur.
Scorpion*** m’irait bien mieux et ferait mon bonheur.
Je sais parfaitement tenir, grâce à mes pinces,
Mes ennemis au loin et mes amis, jalminces
Et les servir, tous deux, au bon moment venu,
D’une piqûre mortelle qui les laisse vaincus.

Sans les voix du parti Senestre et de Blanchon4*
Virus n'aurait pas fait, bon gré, son balluchon.
Mais il faut que Blanchon se taise à tout jamais
Et que son parti n’ait pas le moindre député.
C’est bien la seule raison que je tiens un discours
Où j’emprunte son programme. Je joue sur du velours.
Je fais croire à ses bêtes que j’ai viré à gauche
Pour qu’ils votent pour les miens. En fait, je les débauche.

Et quand j’aurai enfin toutes les clés du pouvoir,
Les régions, les barbons et les miens au perchoir,
Je ferai comme je veux, et même si je déconne,
Je ferai, s’il le faut, plaisir à Chlordéconne5*,
Au Modif, aux banquiers, à l’Euromembrement,
À la droite tout entière, si j’ai le Parlement
Dont je rêve en secret d’où j’exclurai Blanchon
Ce petit saligaud qui m’emmerde pour de bon.

J’avais pourtant fait tout pour casser sa baraque
Du temps où il faisait admirer sa casaque
Qu’il ne tournait jamais, quand au parti des Bœufs,
Il eut fallu qu’ils fissent ce qu’on attendait d’eux :
Du respect pour le chef et de la soumission…
Et pas de voter non à la constitution !
J’avais beau intriguer et même bourrer les urnes,
Blanchon savait trop bien marcher sur mes cothurnes.

Maintenant, je le tiens. Je fais semblant de croire
Que je vais appliquer ses réformes… Des histoires !
Les moutons et les bœufs ne sont que des bourriques…
Avez-vous remarqué comme ils sont hystériques ?
À l’annonce, hier soir, de ma grande victoire,
Certains criaient comme s’ils allaient à l’abattoir,
Pleurant Virus défait et banni des Pâtures…
D’autres hurlaient mon nom et ma belle nature.

Ça va changer, pensais-je, en mon for intérieur…
Virus ne fut rien d’autre qu’un pâle barbouilleur.
Les Dieux sont avec moi. Si je change les peintures,
C’est avec mes couleurs que je peins les Pâtures.
Chacun mesurera ce que sont mes mérites…
Je crois que je saurai même guérir les mammites !
C’est à cela qu’on sait ou mieux que l’on devine
Que sa belle destinée est d’essence divine !
»


6 mai 2012 / «® / ©»




*Virus est mort !
**Flamant rose a été élu
***Scorpion est le nom sous lequel Flamant veut être adoubé
4*Blanchon est co-président du parti Senestre
5*Chlordéconne est la patronne des patrons, du Médif et de l'institut de sondage Opif.