Le daim : Cervus dama
®
Le daim (Cervus dama)



Voilà, je vous explique. Ma livrée est pareille
À celle qu'ont les faons des autres cervidés :
Alezan, tachetée de blanc, une merveille…
D'aucuns prétendent que c'est pour nous dérober
Quand la lumière qui transperce le feuillage
Dessine des ronds sur les sombres ombrages.

Mais la réalité est toute différente.
Peut-être, savez-vous que certaines espèces
Garde la faculté de devenir parentes…
Je veux dire père et mère et d'avoir des grossesses,
Mettre au monde des bébés, qui ne cessent de raire...
En conservant, adulte, des caractères larvaires.
C'est en rapport étroit à la néoténie.
Ça frappe l'axolotl et l'amblystome aussi.
Qu'en vous dire de plus ?

_______________________Je suis un cervidé.
Je broute, je rumine, je dors comme une brute.
Pendant toute une lune, je bande, car c'est le rut,
Je brame, je me bats et j'en ressors vidé.

J'aime bien mon coto. J'y vis en liberté.
On ne m'y chasse plus, car Alphonso trece,
Lequel confia aux juntes les affaires publiques
Jusqu'à des élections qui firent la république,
Fit cadeau de mes dunes à Lady Doñana,
Qu'en parc national, aussitôt le classa.

Coto Doñana et Mané er Ven (écluse de).