La crossope aquatique : Neomys fodiens
®
La crossope aquatique (Neomys fodiens)



La Sorex galèje : la plus secrète, c'est moi.
Car bien qu'étant commune, je ne me montre pas
Dans le lacis des plantes, qui émergent des eaux
Dans lesquelles je plonge avec tout mon manteau
Argenté et brillant de bulles emprisonnées…
Sans bouteille, ni palmes, je le fais en apnée.

Car à l'instar du cincle, je pêche sur les fonds
Des insectes aquatiques pour lesquels je fonds.
Quand je reviens au sec pour manger un gammare,
Une larve éphémère ou bien un portefaix,
Alors vous pourrez voir mon plastron argenté
Sous mon manteau taupé et pratiquement noir ;
Ardoise conviendrait comme celles qui tapissent
Le fond de mon ruisseau sur lequel l'eau glisse
En féerie de bulles d'oxygène prisonnier,
Évitant aux truites de par trop s'ennuyer.

Je niche dans un nid dans un trou sous la berge.
Mais son entrée secrète s'ouvre sous la surface.
Elle conduit à la chambre qui, mes enfants, héberge
Dans une boule moussue. Quand la faim les agace,
Vous pourrez les entendre et leurs cris ultrasons
Qui énervent les chiens, les putois, les visons
Qui grattent sans succès, puis feront volte-face
Et s'en iront vexés d'avoir perdu la face.

Moulin du Stang, Guilligomarch, Finistère.