La courtilière : Gryllotalpa gryllotalpa
®
La courtilière (Gryllotalpa gryllotalpa )



J'aime les sols légers que l'on nomme alluvions.
J'étais même nombreuse, au Mans, sur les Sablons,
Bien souvent mal comprise de tous les maraîchers
Qui vendaient des melons ou des radis tout frais

Maintenant des gratte-ciel recouvrent mes terrains,
Et à m'y retrouver, faudrait chercher, en vain !

Pourtant, j'étais utile dans cet écosystème,
Même s'il arrivait que je coupe un chrysanthème

Je chassai les taupins, les tipules, les noctuelles,
La mouche du melon ou celle de la carotte,
Tant qu'elles sont souterraines, encore dépourvues d'ailes,
Bien mieux que les poisons à base de créosote

Et je suis bonne mère, attentive à mes œufs
Qui me donnent des enfants pour qu'on s'occupe d'eux
Jusqu'à leurs premières mues au fond de mes galeries…
Et leur parler des hommes qui nous traitent en ennemi

Jardin à Delhommeau, rue des Sablons, Le Mans, 1958.