Le courlis corlieu : Numenius phaeopus
®
Le courlis corlieu (Numenius phaeopus)


Voilà ! Vous êtes bloqué. Vous êtes bien avancé.
C'est le mot qui convient. La piste que vous suiviez
Sur la carte, oubliée, ne mènera à rien,
Sauf à un cul-de-sac, entouré de marais.
Vous serez obligé de retourner casaque.
Le mot ne convient guère, car c'est en marche arrière
Qu'il faudra, en voiture refaire tout le chemin.
En quatre L, c'est très dur. Vous briserez vos reins.

D'une manière générale, les courlis dits corlieux
Ne sont pas très curieux. Mais il n'est pas banal
Qu'une voiture française, qui fume et brinquebale
En forêt finlandaise, s'y montre et puis s'y perde
Et faille de bien peu vous coller dans la merde.

Sitôt que je vous vois, je me montre à vos yeux.
Je franchis le chemin avec quatre poussins
Et mon mari courtois qui, sitôt, vous salue.

Comme nous sommes venus, nous nous éloignerons
En marchant avec soin et nous nous cacherons
Sous des buissons malingres parsemés, çà et là,
D'un arbre rabougri. Ici, le sol est pingre
Et l'hiver est trop froid pour les épicéas.

Roveniami, Finlande.