La corneille noire : Corvus corone
®
La corneille noire (Corvus corone)


Ce qui prime chez moi, c'est mon intelligence
Et tout de suite après viendrait mon élégance…
Si je vous dis cela, sans fausse modestie,
C'est qu'en matière de dons, la nature m'a gâtée.
Vous en conviendrez bien, j'ai toutes les qualités.

Savez-vous pour cela à qui je dis merci ?

On m'a parlé des Dieux, ça ne m'inspire guère.
Les Dieux sont des prétextes pour fomenter des guerres.
D'autres font l'hypothèse qu'il y eût un créateur.
Á bien y regarder, ça ne tient pas la route.

Car sur l'évolution, je n'exprime aucun doute.
Je ne suis pas l'oiseau de la toute première heure.
Peut-être simplement que ça ne tient qu'à moi.
La clef du succès passe par l'estime de soi.

Si personne ne me croit… en ferais-je un fromage ?

Á propos de fromage, Renard qui le reçut
Me l'avait acheté !
____________________J'ai encore le reçu !
Et peu de temps après, il est mort de la rage,
Á moins que ce ne fût d'une intoxication,
Peut-être une salmonelle. Je ne le sus jamais.

Et quand je pense encore qu'on apprend aux enfants
Cette fable imbécile sans qu'il soit fait mention
Des conditions réelles dans lesquelles ce marché
Avait été conclu, contractuellement !

Monsieur de la Fontaine, ce n'est pas fabuliste
Que vous auriez dû être, mais, plutôt journaliste.

Ils ne s'occupent guère des malheurs qu'ils provoquent
S'ils publient une nouvelle, fausse, sans équivoque,
Qui vaut un démenti et même réparation
De l'honneur perdu comme une condamnation.

J'ai entendu parler des fromages Lepetit,
Quand à la première page, en gros, il fut écrit
Que de la listériose, ils en étaient la cause.
Mais, on s'était trompé. En guise de démenti,
Juste un entrefilet écrit en tout petit,
Á la rubrique obsèques et en mauvaise prose.

J'en connais beaucoup... que je croise en voiture !